L’école

Une école laïque fonctionne depuis 1880 avec deux classes de part et d’autre de l’ancienne mairie.

  • De 1940 à 1949

L’école est dirigée par M. HARVIER. Il y a un deuxième enseignant et une cantinière. L’eau courante n’existait pas encore et seuls quelques vélos et charrettes passaient sur la Nationale.

  • De 1949 à 1962

M. CARSOLLE prend la direction de l’école primaire. Il existe toujours deux classes, à triple cours, totalisant 70 enfants en tout. L’une des classes est tenue par le directeur et l’autre par son épouse. L’eau courante n’est apparue qu’en 1962.

Tous les jeudis, le directeur prenait le bus et allait faire le marché de l’école pour la semaine. Les enseignants assuraient également la surveillance de la cantine ainsi que de l’inter-classe. Ce sont eux également qui s’occupaient du chauffage au charbon, ce qui fait qu’ils n’avaient pas beaucoup de vie de famille. Ils étaient parties prenant de la commune et de toutes les manifestations avec leurs élèves. Ils entretenaient avec les parents d’élèves des relations amicales : si un enfant était souffrant, il allait avec sa maîtresse à son domicile.

  • De 1962 à 1970

Madame TANCOGNE prend la succession de M. CARSOLLE à la tête de l’école primaire.

  • De 1970 à 1992

L’école sera dirigée par Madame LACOSTE. Ce sont toujours deux classes à triple cours regroupant le 2ème cycle (grande section de maternelle, CP et CE1) dans l’une et le 3ème cycle (CE2, CM1, CM2) dans l’autre, totalisant en tout 33 enfants, soit une baisse de 50% depuis 1962 malgré une explosion démographique de 56%.

Elles sont séparées par une salle de psychomotricité, gérée par Madame VACHER, ainsi qu’une bibliothèque. Malgré l’accroissement de la population, l’école primaire se meurt régulièrement depuis 1950 à cause de la baisse des effectifs dus en partie :

  • à une mauvaise réputation de l’école
  • aux familles qui inscrivent leurs enfants près de leur lieu de travail ou de résidences des grands-parents,…
  • à la proximité d’une route à grande circulation avec toutes les nuisances que cela comporte
  • à l’ancienneté des locaux

école

Laisser un commentaire